Stéphane Alliès

Je suis né sous Giscard (mais vers la fin). J'aime beaucoup trop supporter Montpellier, regarder du cyclisme et les ris de veau. Je suis titulaire d'un DEA de science politique et diplômé de l'ESJ de Lille. J'ai couvert l'actualité des partis de gauche pour Mediapart depuis sa création en 2008 (après des passages à Midi Libre, Libération, lefigaro.fr et 20minutes.fr)…

Depuis le 5 mars 2018, j'occupe aux côtés de Carine Fouteau la fonction de co-directeur éditorial de la rédaction.

J'ai aussi co-écrit avec Lilian Alemagna de Libération une biographie de Jean-Luc Mélenchon, parue en janvier 2012 (Le Plébéien, Robert Laffont) et remise à jour en mai 2018 (A la conquête du peuple, Robert Laffont).

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • La question arménienne fissure la gauche sénatoriale

    France — Enquête

    Après son adoption à l’Assemblée nationale fin décembre, la loi sur la pénalisation de la négation des génocides, visant surtout celui des Arméniens, divise les socialistes comme la droite, alors qu’elle doit être votée le 23 janvier prochain au Sénat. Ce mercredi, la commission des lois de la chambre haute a voté à une large majorité (23 voix pour, 9 contre et 8 abstentions) une motion d’irrecevabilité du texte.

  • François Hollande et sa drôle de campagne

    France — Analyse

    Le candidat socialiste en dit le moins possible, impose son agenda présidentialiste, énerve sur sa droite comme sur sa gauche, mais reste convaincu que sa stratégie, assise sur le vote utile anti-Sarkozy, est la bonne.

  • Les jeunes socialistes interpellent les jeunes UMP sur leur lien avec la droite hongroise

    Fil d'actualités — Confidentiel

    Dans un courrier envoyé ce mercredi, le président du MJS interroge Benjamin Lancar, son homologue des jeunesses UMP, sur la place des Jeunes populaires dans le YEPP, présidé par un Hongrois membre du parti de Viktor Orban.

  • Mélenchon et Joly peinent face à l'insaisissable Hollande

    France

    Comment faire campagne à gauche aux côtés du candidat PS, quand celui-ci écrase les sondages et surfe sur la dynamique anti-Sarkozy? Ecologistes et Front de gauche veulent croire que la clarté de leurs convictions et programmes rééquilibreront le rapport de force.

  • André Vallini accusé de harcèlement moral

    France — Enquête

    Le sénateur de l'Isère, proche de Hollande, est accusé par une de ses anciennes assistantes de «licenciement abusif, discrimination et harcèlement moral». La décision des prud'hommes de Grenoble est attendue mi-février.

  • Philippe Poutou : «On fait ce qu'on peut»

    France — Entretien

    Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, Philippe Poutou, livre à Mediapart ses doutes et les difficultés de son mouvement, appelant à «retrouver confiance en nous-mêmes», mais sans être sûr d'obtenir les 500 parrainages lui permettant de se présenter à la présidentielle.

  • Yves Sintomer : «Expérimenter la démocratie»

    Culture et idées — Vidéo

    Légitimité politique européenne en berne, gouvernements élus démis sous la pression des marchés, montée des partis extrémistes, crainte de l’abstention… Les démocraties européennes sont en crise. Pourtant, ici et là, des expérimentations institutionnelles et des outils politiques repensés réactivent les liens brisés entre les représentants et les représentés, entre les gouvernants et les gouvernés. Entretien avec le sociologue Yves Sintomer.

  • Stéphane Pocrain, le conseiller d'Eva Joly qui sème le trouble

    France — Enquête

    La candidate écologiste a fait de l'éthique en politique une de ses marques de fabrique. Mais, depuis la primaire, elle est discrètement coachée par Stéphane Pocrain. Ancien porte-parole des Verts, il a été condamné en 2003 à un an d'inéligibilité et en 2008 pour violences conjugales. En interne, sa présence suscite la polémique.

  • Chevènement: pourquoi je suis encore candidat

    France — Vidéo

    L'ancien ministre est candidat pour 2012 avec la volonté de «faire bouger les lignes». Il critique vertement la monnaie unique, les écologistes, défend le nucléaire et affiche son patriotisme. Mais il pourrait se retirer d'ici avril si François Hollande infléchit son discours. Entretien et vidéos.

  • Hollande et Aubry sont dans un bateau, qui tangue…

    France — Enquête

    Séquence délicate pour le candidat socialiste et son parti, empêtrés dans les intrigues d'appareil, les balbutiements de son équipe de campagne et les dénonciations du bout des lèvres de la situation de la fédération du Pas-de-Calais. En coulisse, on commence à s'inquiéter.

  • Le PS du Pas-de-Calais s'enfonce dans l'affairisme et les scandales

    France

    Les révélations sur l'enquête judiciaire autour d'un financement occulte et de détournements de fonds chez les socialistes du Pas-de-Calais ont conduit Martine Aubry à annoncer une commission d'enquête interne. Jean-Pierre Kucheida, inamovible député et maire de Liévin, est visé. Mais c'est tout un système qui menace de s'écrouler, trois ans après le fiasco annonciateur d'Hénin-Beaumont.

  • La semaine où le Front de gauche a repris espoir

    France — Reportage

    L'autre gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon veulent profiter du flottement autour de François Hollande et d'Eva Joly. Stratégie, mobilisation des militants, tentative de canaliser un Mélenchon qui retrouve en meeting ses talents de tribun... Mediapart a passé une semaine dans les coulisses d'un Front de gauche qui croit en sa dynamique.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Stéphane Alliès (avatar)

Stéphane Alliès

Journaliste à Mediapart

21 Billets

12 Éditions

  • Il était la voix de Mediapart

    Billet de blog

    C’est avec une tristesse infinie que nous venons d’apprendre le décès d’Arnaud Romain, le 13 juillet à Saint-Brieuc. Il était sans doute le plus discret des contributeurs de Mediapart, au point qu’il s’est toujours effacé derrière la signature des journalistes. Lui lisait leurs textes, avec talent et passion, pour une version audio de nos articles, qu’il a peu à peu érigée en rendez-vous de plus en plus fréquent et apprécié de nos abonné·es. Il s’en va mais sa voix reste avec nous, à jamais.

  • Réforme constitutionnelle : cartographie et explications de «vote» après 332 réponses parlementaires

    Billet de blog

    Députés et sénateurs sont désormais 332 à avoir fait connaître leurs réponses. Seuls 95 d'entre eux se disent à la fois favorables aux deux points de la réforme, inscription de l'état d'urgence dans la Constitution et déchéance de nationalité. Le panorama qui se dégage laisse entrevoir de grandes difficultés pour le pouvoir, en l'état du projet, à faire adopter sa révision constitutionnelle.

  • Réforme de la constitution: 241 parlementaires se positionnent, le recensement continue

    Billet de blog

    Les vacances sont finies, la rédaction est au complet, et nos relances commencent à porter leurs fruits. Le paysage politique se dessine plus précisément, au gré des réponses parlementaires à notre questionnaire. Sur la déchéance de nationalité, la droite soutient le pouvoir, et la gauche le conteste.

  • Réforme constitutionnelle: le point après 107 réponses parlementaires

    Billet de blog

    Une dizaine de jours après notre sollicitation des 925 députés et sénateurs au sujet de l’inscription dans la constitution de l’état d’urgence et de la déchéance de nationalité, un premier paysage politique se dessine.

  • Etat d'urgence et déchéance de la nationalité : 34 parlementaires nous ont déjà répondu

    Billet de blog

    Pour ou contre l'inscription de l'état d'urgence dans la constitution et la déchéance de nationalité pour les binationaux coupables de terrorisme? Ce débat sera discuté au Parlement en février 2016. Comme nous jugeons le sujet décisif, il nous apparaît tout aussi important que chaque parlementaire puisse expliquer son choix à venir. Ce 29 décembre, ils sont 34 (sur 925) à nous avoir répondu.