David Graeber: «La bureaucratie sert les intérêts des 1%»

Par et

« Il faut mille fois plus de paperasse pour entretenir une économie de marché libre que la monarchie absolue de Louis XIV. » À partir de ce constat, l’anthropologue anarchiste David Graeber esquisse une critique renouvelée du « capitalisme bureaucratique ». Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

 « De nos jours, on ne parle guère de la bureaucratie. Au milieu du XXe siècle, en revanche, le mot était partout, notamment à la fin des années 1960 et au début des années 1970 », constate David Graeber en introduction de son nouveau livre intitulé Bureaucratie et publié par les Liens qui libèrent.