Elsa Dorlin: l'art de séduire ou les combats féministes?

Par
L’arrestation de l’ancien directeur du FMI a ravivé les voix féministes, mais elle a aussi réveillé des querelles entre féministes, opposant un prétendu «féminisme à la française» à sa version américaine autour de la notion de séduction. Entretien avec la philosophe Elsa Dorlin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’arrestation de l’ancien directeur du FMI, et certains propos entendus à cette occasion, ont ravivé les voix du féminisme. Mais elle a aussi réveillé certaines de ses vieilles querelles ou de ses récentes divisions. Par tribunes interposées, notamment dans le journal Libération, s’est constituée une violente ligne de front opposant féminisme «à la française» et féminisme «à l’américaine». Un féminisme «victimaire» et un féminisme qui ne le serait pas, féminisme néoconservateur et féminisme émancipateur, différentialistes et universalistes…