Versailles: le palais de la République des copains

Par Antoine Pecqueur

L’affaire Carlos Ghosn a révélé au grand jour les dérives du mécénat au château de Versailles. Contreparties à usage privé, provenance douteuse des fonds… Le fonctionnement même du Château est mis en doute, au moment où il est prêt à tout pour augmenter ses ressources de billetterie. Une enquête de La Revue du Crieur, dont le no 16 sort le 2 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les calendriers politiques et judiciaires sont parfois étonnamment concomitants. En juillet 2019, le ministère de la culture annonce que le président de la République a décidé de reconduire Catherine Pégard à la présidence de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles. Le communiqué, daté du 24 juillet, chante les louanges de la présidente: «Le ministre félicite par avance Catherine Pégard, qui a, par son action, contribué au maintien de l’excellence de l’établissement, qui demeure une référence aux plans national et international.»