Les bombardements aériens ont bouleversé les lois de la guerre

Par

C’est dans le désert libyen qu’a été inventé le bombardement aérien, il y a un siècle. La reparution d’un essai du suédois Sven Lindqvist, Une histoire du bombardement, et les travaux de l’historien Thomas Hippler examinent les significations politiques de cette technique militaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est dans le désert libyen, pas si loin de l’endroit où « d’importantes frappes aériennes » françaises ont encore été menées ces derniers jours, dans le nord du Mali, qu’a été inventé le bombardement aérien, il y a à peine plus d’un siècle. La reparution récente de l’ouvrage de l’essayiste suédois Sven Lindqvist, Une histoire du bombardement, et les travaux d’un jeune historien, Thomas Hippler, maître de conférences à Sciences-Po Lyon, auteur notamment de Soldats et citoyens. Naissance du service militaire, permettent de saisir le sens et les usages d’une technique militaire et politique qui a bouleversé les lois de la guerre.