Le premier roman amérindien raconte les aventures d’un bandit mexicain

Par

La Ballade de Joaquín Murieta n’est pas seulement l’histoire orageuse d’un bandit mexicain qui fut l’ancêtre de Zorro. C’est aussi le premier roman écrit, en 1854, par un Indien d’Amérique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je m’attelle ici à l’écriture de ces quelques pages sur la vie et la personnalité de Joaquín Murieta, individu aussi remarquable dans les annales du crime que tous les brigands réputés du Vieux Monde et du Nouveau qui l’y ont précédé. » Ainsi commence La Ballade de Joaquín Murieta, bandit mexicain, un « dime novel », roman de quatre sous, écrit par John Rollin Ridge. Le livre paraît en 1854, alors que le nom du brigand redouté a cessé de bruire en Californie depuis quelques mois à peine.