De Jeanne d'Arc à Nicolas Sarkozy

Par

Il n'y a jamais qu'un gouffre entre la «vision» ventriloque (Guaino aidant) de Jeanne d'Arc, qu'a présentée Nicolas Sarkozy à Vaucouleurs le 6 janvier 2012, et la prise en charge du mythe que réalisaient les Malraux, Péguy, Jaurès, ou Michelet. Le président homme-sandwich s'est, une fois de plus, révélé bonimenteur à l'extrême...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand le président clivant se fait bon apôtre à propos de Jeanne d'Arc, à Vaucouleurs dans la Meuse, il ne suffit pas de crier au mensonge, encore faut-il chercher quelle vérité s'ingénie à nier Nicolas Sarkozy: