Philippe Sands : « Le droit peut jouer un rôle, mais ne peut pas tout régler »

L’avocat Philippe Sands, qui avait fait la genèse des notions de « crime contre l’humanité » et de « génocide », déplace son regard vers les îles Chagos, « dernière colonie » britannique. Entretien sur ce que peut et ne peut pas le droit international, dans l’océan Indien comme en Ukraine.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. » L’avocat franco-britannique Philippe Sands, professeur de droit à l’University College de Londres, a mis cette citation du Discours sur le colonialisme (1950), d’Aimé Césaire, en conclusion de son ouvrage intitulé La Dernière Colonie, que les éditions Albin Michel viennent de publier dans une traduction de l’écrivaine Agnès Desarthe.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal