Une lettre du directeur de la Cinémathèque

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la suite de la publication, le 3 février, de notre article «La Cinémathèque pose une chape de plomb sur la question des violences sexuelle», nous avons reçu le 8 février une lettre de Frédéric Bonnaud, directeur général de La Cinémathèque française. Nous la publions dans son intégralité. François Bonnet, directeur éditorial de Mediapart, fait à la suite de ce texte une très courte réponse.