«Les Misérables»: en finir avec les vieilles lunes politiques du XIXe siècle

Par

Le puissant film de Ladj Ly autour d’une bavure policière multiplie les clins d’œil à l’auteur des Misérables et prend même le parti de se conclure sur une citation de Victor Hugo. Au risque de sombrer dans un catéchisme républicain d’un autre âge.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce dimanche s’est déroulée une success story dont les médias français raffolent. « De Montfermeil à Hollywood », la sélection aux Oscars du film Les Misérables a offert, comme à chaque sélection d’un film hexagonal dans cette compétition états-unienne, un grisant sentiment de fierté nationale. De l’ordre de celle qui s’exprime au début du film de Ladj Ly, où une foule bleu-blanc-rouge en liesse célèbre la finale de la Coupe du monde 2018. Une ferveur dont on connaît aussi les lendemains qui déchantent, comme le film de Ladj Ly ne tardera d’ailleurs pas à le montrer.