À Bobigny : « Mandela », un flambeau dans nos ténèbres

Par

La Maison de la Culture de Bobigny (MC 93) présente « Mandela, du veld à la présidence ». Ce spectacle de Xavier Marchand retrace le destin du symbole de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, à partir de ses écrits publics et intimes. On en sort en sachant où donner de la tête, ici et maintenant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aux États-Unis d’Amérique, le parti républicain s’attaque au principe d’« un homme, une voix » (« one man, one vote », devenu « one person, one vote »), fondement de la démocratie représentative. Quant au « suprémacisme blanc », source de tant de maux occidentaux, le voilà qui repointe le mufle. Ne serait-il pas grand temps de revenir à la figure de tous les affranchissements, mise aux fers en 1962, condamnée en 1964, libérée en 1990 : Nelson Mandela (1918-2013) ?