Poches d'air

Par

Le livre de poche représente 27 % des ventes annuelles de livres en France, soit un peu plus de 73 millions d'exemplaires. Deux festivals le célèbrent chaque année, “Saint-Maur en poche”, qui vient de s'achever, et “Lire en poche”, qui se tiendra en octobre à Gradignan. L'occasion de demander à quatre écrivains, un éditeur et une traductrice de nous présenter, face caméra, leurs titres fétiches.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le principe était simple : demander à quatre auteurs, un éditeur, une traductrice de choisir un ou plusieurs romans qui les accompagnent, auxquels ils reviennent, appartenant à leurs livres “cultes”, “fétiches”, “de chevet”, et d'en expliquer les raisons en quelques phrases, face caméra. Avec une double contrainte : que ces livres soient au format poche et que chacun ait son exemplaire en main pour en parler. Seul l'éditeur Olivier Cohen n'a pu retrouver son Franny et Zooey, égaré dans un déménagement et désormais introuvable dans l'édition qu'il souhaitait présenter, pour sa couverture très évocatrice… Ainsi s'est édifiée une bibliothèque subjective, hors de toute actualité, un En lisant, en écrivant, portrait oblique de chacun de ces acteurs du monde du livre.