Emmanuel Macron fait montre d’une sacrée voracité symbolique. Ce huitième président récapitule les tentatives victorieuses de la Ve République : il incarne à la fois le Giscard de 1974, le Mitterrand de 1981, le Chirac de 1995 capitalisant sur la fracture sociale puis celui de 2002 terrassant Le Pen ; ou encore le Sarkozy sur son pont d’Arcole d’il y a dix ans, qui promettait d’arracher la France à l’aboulie. M. Macron, dans sa réussite, va même jusqu’à revancher quelques échecs fracassants. N’est-il pas le « Monsieur X » en vue de 1965 ? N’incarne-t-il pas la fusion insolite du Rocard et du Poher de 1969 ? Ne venge-t-il pas le Chaban humilié de 1974 – sans oublier le Bayrou retoqué de 2002, 2007 et 2012 ?