Le moment 1958 d’Emmanuel Macron

Par

Le président Macron se veut clef de voûte conquérante. À la de Gaulle. Il a créé un parti de toutes pièces. En 1958, Pierre Mendès France ne voyait là qu’« abdication permanente du peuple au profit d’un seul homme »…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron fait montre d’une sacrée voracité symbolique. Ce huitième président récapitule les tentatives victorieuses de la Ve République : il incarne à la fois le Giscard de 1974, le Mitterrand de 1981, le Chirac de 1995 capitalisant sur la fracture sociale puis celui de 2002 terrassant Le Pen ; ou encore le Sarkozy sur son pont d’Arcole d’il y a dix ans, qui promettait d’arracher la France à l’aboulie. M. Macron, dans sa réussite, va même jusqu’à revancher quelques échecs fracassants. N’est-il pas le « Monsieur X » en vue de 1965 ? N’incarne-t-il pas la fusion insolite du Rocard et du Poher de 1969 ? Ne venge-t-il pas le Chaban humilié de 1974 – sans oublier le Bayrou retoqué de 2002, 2007 et 2012 ?