Krasznahorkai: «Ma condition de Hongrois ne joue aucun rôle dans ma littérature»

Par

Alors que paraît en français Seiobo est descendue sur terre (éd. Cambourakis), rencontre avec le titan des lettres hongroises, László Krasznahorkai, qui porte un regard profond et acéré sur la condition humaine, l'espoir, la métamorphose des dieux…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York a les yeux fixés sur lui, Londres le couve du regard – le Guardian en a fait le chouchou de ses pages littéraires : il a obtenu, en 2015, le Man Booker, prix international prestigieux aux allures d’antichambre du Nobel. László Krasznahorkai est né en 1954. Il est, depuis la mort d’Imre Kertész et de Péter Esterházy en 2016, le plus grand écrivain hongrois vivant – avec Péter Nádas, de douze ans son aîné.