«Je fais un film comme un peintre à qui on commande un tableau»

Dans le huitième volet de notre entretien, Jean-Luc Godard présente son modèle économique, proche de celui d'un peintre de la Renaissance, d'où qu'il comporte des films de commande, pour des entreprises comme Darty ou France Télécom. Il expose aussi sa géopolitique toute personnelle...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le huitième volet de notre entretien, réalisé à Rolle, le 27 avril 2010, Jean-Luc Godard présente son modèle économique, proche de celui d'un peintre de la Renaissance, dit-il.