La cocaïne est le «pétrole blanc» du capitalisme, selon Roberto Saviano

Par

L’auteur de Gomorra se plonge dans l’économie de la cocaïne. Peu d’informations inédites, beaucoup de mise en scène, trop d’effets de style, mais un dessin d’ensemble saisissant et une thèse sous-jacente troublante : la dépendance entre les circuits de la coke et le système économique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Extra pure, le nouveau livre du journaliste Roberto Saviano, menacé par la Camorra depuis qu’il a publié le best-seller Gomorra, est dédié à tous les carabiniers qui ont assuré sa protection rapprochée et « aux trente-huit mille heures passées ensemble et à celles qui viendront ». Peu de chances en effet que Saviano se réconcilie avec ses ennemis, en emmenant le lecteur dans ce « voyage dans l’économie de la cocaïne ».