Douceurs et douleurs: Bei Dao se souvient de son enfance à Pékin

Par

Les opposants au régime chinois entonnent depuis près de cinquante ans un de ses poèmes en signe de révolte. Avec S’ouvrent les portes de la ville, l’écrivain Bei Dao revient sur son enfance dans le Pékin de la Révolution culturelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Je te le dis, monde,