Macron au Mont-Valérien: le mythe cède à la mystification

Par

Retour sur la cérémonie du Mont-Valérien, l’un des sauts de puce, entre les Invalides et Londres, accomplis par le président de la République Emmanuel Macron pour accaparer, en ce 18 juin, l’aura et la mémoire du général de Gaulle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Suresnes.– Emmanuel Macron voudrait que nous le vissions comme l’homme qui marche et se souvient. En novembre 2018, il a musardé, la mine grave, sur les champs de bataille de la Grande Guerre – « itinérance mémorielle » était l’appellation officielle de cet exercice. N’ayant toujours pas compris que le passé ne repasse pas les plats, même à un chef d’État qui suprêmement cabotine en vue de résoudre, à sa façon et à son profit, le mystère de l’incarnation, le huitième président de la Ve République se mesure, cette année, à Charles de Gaulle.