Dossier: les attentats de janvier 2015 à Paris Document

Avant, pendant et après le 11 janvier: «Comprendre et entreprendre»

Le philosophe Edgar Morin et l'essayiste Patrick Singaïny publient ce 19 mars Avant, pendant et après le 11 janvier, une réflexion sur la société française au lendemain des attentats de Paris. « Nous ne pouvons plus continuer à développer les mêmes idées-forces et nous ne pouvons plus écrire de la même façon après un si grand désarroi », soulignent-ils. Mediapart vous propose de larges extraits.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En 2012, le sociologue et philosophe Edgar Morin et l'essayiste et artiste Patrick Singaïny (également blogueur sur Mediapart, lire sous l'onglet "Prolonger") publiaient La France une et multiculturelle. Au lendemain des attentats de Paris, ils poursuivent leurs réflexions sur la société française avec un recueil de textes publié ce 19 mars aux éditions de l'Aube. Avant, pendant et après le 11 janvier marque leur volonté de dépasser le stade de la sidération provoquée par les attentats terroristes. Pour les auteurs, l'événement provoque une rupture : « Nous ne pouvons plus continuer à développer les mêmes idées-forces et nous ne pouvons plus écrire de la même façon après un si grand désarroi », écrivent-ils.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA