L’institutrice de la misère: «Avant le repos»

Par Gabrielle Napoli (En attendant Nadeau)

Toscane, 1886 : une jeune institutrice se suicide. En revenant sur ce fait-divers, Elena Gianini Belotti reconstitue avec les moyens du roman un monde de pauvreté et d’oppression des femmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elena Gianini Belotti, que l’on connaît en France pour Du côté des petites filles, traduit aux éditions Des Femmes en 1974, a aussi consacré un récit, paru en Italie en 2005, à l’existence d’Italia Donati. C’est le quotidien Il Corriere della Sera qui a rendu publique l’histoire de cette jeune institutrice en 1887, un an après son suicide, qui faisait écho à d’autres suicides et à d’autres situations désespérées. Le sort des institutrices, totalement sous la coupe des pouvoirs locaux, a été progressivement porté à la connaissance de tous.