Ecologie: «Il faut produire de nouveaux imaginaires»

Par

Le monde que nous habitons n'est pas composé que de populations, d'activités économiques, de terres habitables et d'espaces inexplorés : il est aussi tissé de récits. Face à la crise écologique, nous devons fabriquer de nouveaux imaginaires, plaident les auteurs d'un livre collectif radical et inventif dirigé par la philosophe Émilie Hache : De l'univers clos au monde infini.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.