Cécile Vaissié : « Ce qu’est le soft power version Kremlin »

Dans Les Réseaux du Kremlin en France, l'historienne Cécile Vaissié détaille comment le régime de Poutine déploie de nouveaux leviers d'influence en France. Argent, moyens de communication, nostalgie et imaginaire soviétique, propagande : une impressionnante machine se met en place.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Nous connaissons bien le « soft power » version États-Unis, ce rouleau compresseur culturel et technologique – entre autres – qui a permis aux Américains de s'installer dans le monde entier et d'y déployer un pouvoir d'influence sans équivalent. Depuis quelques années, la Russie de Vladimir Poutine a décidé d'emprunter un chemin similaire, investissant massivement dans des secteurs jusqu'alors délaissés. Dans cette guerre d'influence, tournant trop souvent à la guerre de propagande, il s'agit pour Vladimir Poutine et les siens de contrer l'image détestable donnée par un régime autoritaire, né dans le sang de la deuxième guerre de Tchétchénie au tournant des années 2000.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié