Le sexe, l’amour, la mort, et le vélo : un nouveau roman d’Alain Guiraudie

Par

Le roman de la rentrée est écrit par un cinéaste, et ce n’est pas Tarantino. Dans « Rabalaïre » d’Alain Guiraudie, comme à Hollywood, mais en pays occitan, il y a du sexe, du mystère, de l’amour, des morts. Et du vélo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout commence au point du jour, avec un grand tour à vélo : « Bon là, à l’enthousiasme du départ se mêle l’angoisse face à un monde inconnu. » C’est aussi l’état du lecteur à l’orée du roman. Et c’est parti, Rabalaïre va nous embarquer dans ses tribulations infinies, un roman d’aventures cyclistes, érotiques et métaphysiques.