Au début de la Seconde Guerre mondiale, les autorités allemandes avaient construit, dans les Pays-Bas occupés, un faux aérodrome militaire, entièrement en bois. Hangars, véhicules, réservoirs d’essence et plus d’une centaine d’avions reconstitués avaient mobilisé, des mois durant, les charpentiers requis pour ce gigantesque leurre. La légende raconte que les Alliés, alertés depuis longtemps par la minutie et le temps requis pour cet ouvrage, attendirent le dernier jour du chantier pour envoyer un avion traverser la manche et lâcher, sur le faux aérodrome, une bombe en bois…