mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart ven. 6 mai 2016 6/5/2016 Dernière édition

L’art de la guerre depuis ses ruines

2 janvier 2013 | Par Joseph Confavreux

L’écrivain Jean-Yves Jouannais s’est lancé dans un projet sans fin qui l’occupe depuis 2008 et pour le restant de sa vie : une encyclopédie des guerres, de l’Iliade à Hiroshima, située entre littérature, histoire et obsession personnelle. Dans son dernier livre, L’Usage des ruines, il dresse, avec humour et érudition, des portraits de cités effondrées, depuis la Chine des « Trois Royaumes » jusqu’à Ground Zero.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, les autorités allemandes avaient construit, dans les Pays-Bas occupés, un faux aérodrome militaire, entièrement en bois. Hangars, véhicules, réservoirs d’essence et plus d’une centaine d’avions reconstitués avaient mobilisé, des mois durant, les charpentiers requis pour ce gigantesque leurre. La légende raconte que les Alliés, alertés depuis longtemps par la minutie et le temps requis pour cet ouvrage, attendirent le dernier jour du chantier pour envoyer un avion traverser la manche et lâcher, sur le faux aérodrome, une bombe en bois…