Didier Fassin: «Ce n’est pas d’en haut qu’il faut espérer du changement»

Par

Didier Fassin, médecin et sociologue, professeur à Princeton et au Collège de France, compare la situation en France et aux États-Unis face à l'épidémie de coronavirus.  La crise actuelle peut-elle faire espérer un changement réel ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Didier Fassin est médecin, sociologue et anthropologue. Il est professeur à l’Institute for Advanced Study de Princeton et titulaire de la chaire annuelle de Santé publique du Collège de France, également directeur d’études à l’EHESS. Il est notamment l’auteur de La Vie – Mode d’emploi critique et de Mort d’un voyageur – Une contre-enquête, tous deux publiés au Seuil. Entretien sur la gouvernementalité par temps de crise, la situation comparée des deux côtés de l’Atlantique et ce que pourrait être le monde d’après.