Mbembe: «Sur les frontières, l’Afrique doit devenir le contre-exemple de l’Europe»

Par

L’historien et professeur de science politique constate les « impasses de l’humanisme », face à la croissance des « politiques de l’inimitié ». Et explore la manière dont les politiques migratoires et frontalières peuvent renverser, plutôt qu’accentuer, la défiance vis-à-vis de l’autre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.