L’«Histoire mondiale de la France» mise en examen (4/8): une histoire idéologique?

Par

Un.e historien.ne se doit-il d’être engagé.e, et si oui comment ? Dans quelle mesure le passé est-il susceptible être convoqué par le présent, et l’historien par un événement contemporain ? Dialogue entre les historien.ne.s Ludivine Bantigny et Patrick Boucheron.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les conservateurs qui ont ciblé Histoire mondiale de la France (Le Seuil) ne sont-ils que des obsessionnels de l’identité française ou bien touchent-ils parfois juste quand ils prétendent déceler, derrière l’œcuménisme affiché de ce projet éditorial, une histoire idéologique qui ne s’assumerait pas comme telle ? Inversement, l’ouvrage Histoire mondiale de la France ne produit-il pas un récit trop consensuel, pour ne pas dire centriste, quitte à gommer certains clivages ?