Mayotte, un archipel en « situation postcoloniale »

La visite du ministre Gérald Darmanin dans le dernier-né des départements français est la dernière manifestation en date de la gouvernance postcoloniale de ce territoire, analysée dans un ouvrage à paraître dans quelques jours. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En juin 2017, Emmanuel Macron, tout juste élu pour un premier quinquennat, se fendait d’une blague méprisante, en jugeant que « le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien ». Une référence à ces frêles embarcations de l’océan Indien grâce auxquelles certain·es habitant·es des Comores tentent de rejoindre Mayotte.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal