Une enquête dissèque la télé, ses horreurs, ses mensonges et son sexisme

Par

Dans Ma vie au poste, le journaliste Samuel Gontier rend compte de huit ans d’enquête immobile sur la télé de tous les jours. Il démonte les ressorts d’un flot quotidien à l’influence toujours pas démentie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Presque une décennie à regarder la télé, et à écrire sur la télé. Mais pas sur les documentaires multi-primés ou sur les fictions de prestige. Depuis huit ans, le journaliste de Télérama Samuel Gontier chronique le tout-venant télévisuel, les journaux télé, les chaînes d’info, la télé-réalité, les talk-shows, les émissions de divertissement… « Ça peut rendre fou », glisse-t-il. Mais c’est son boulot : presque tous les jours sur son blog, et une fois par semaine dans une chronique du magazine culturel, il rend compte de ce qu’il a vu. En osant juxtapositions étonnantes ou précisions acerbes. Une sorte de zapping écrit, et hautement instructif.