«Pendant la guerre de 1914-18, le Parlement s’est battu pour ses prérogatives»

Par

L’historienne Fabienne Bock raconte comment les parlementaires français, même lorsque le pays était « en guerre », ont conservé une fonction de contrôle et de proposition. Dans un contexte démocratique abîmé, ils ont contribué à préserver l’ordre constitutionnel. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Nous sommes en guerre », a répété plusieurs fois Emmanuel Macron dans son allocution du 16 mars, pour faire prendre conscience de l’enjeu de la crise sanitaire traversée par le pays.