L'écrivain Manuela Draeger, figure majeure du post-exotisme

Avec Lutz Bassmann et Antoine Volodine, ses amis du courant post-exotique, Manuela Draeger entend cette année rafler l'ensemble des prix littéraires. Chacun publie un livre, mais seul Antoine Volodine parlera au nom des trois. Il présente ici le livre de Manuela Draeger, Onze rêves de suie. Entretien vidéo et extrait.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Manuela Draeger ne peut pas parler seule de ses livres. Elle les écrit, ce qui est déjà bien, mais pour en parler, elle a besoin d'un porte-parole. C'est en général l'écrivain Antoine Volodine qui se prête au jeu. Car c'est bien de cela, un jeu, qu'il s'agit. Un jeu sérieux toutefois. Manuela Draeger fait partie d'un courant littéraire, le «post-exotisme anarcho-fantastique». C'est ainsi que le qualifiait il y a une vingtaine d'année Antoine Volodine en réponse à la question d'un journaliste – on parle plus fréquemment aujourd'hui de post-exotisme.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Justice — Analyse
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Budget
Logement social : Macron au pied du mur
Après cinq ans de purge, les bailleurs sociaux espèrent un changement de cap pour ce nouveau quinquennat, alors que deux millions de personnes sont en attente d’un logement social. Les éléments budgétaires présentés lundi n’ont guère rassuré.
par Lucie Delaporte
Budget — Analyse
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Santé — Enquête
Accès à l’IVG : des progrès dans la loi, des galères sur le terrain
Alors que le droit à l’avortement est menacé dans le monde, des avancées ont été obtenues en France, dont l’allongement du délai légal. À la veille de la journée mondiale du droit à l’IVG, Mediapart a enquêté sur les freins persistants.
par Alexandre Léchenet et Rozenn Le Saint