Et le sérum fut : les religions face à la vaccination contre le Covid

Par

Dans ce monde interdépendant aux prises avec la pandémie, les religions auront joué la carte de la santé et donc du vaccin. À la fureur de minorités intégristes souvent promptes à préférer la mort sacrificielle à l’intelligence du bien commun.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans une France déchristianisée, le mot apocryphe de Malraux, sur le XXIe siècle qui « sera religieux ou ne sera pas », expérimente de sacrées piqûres de rappel avec la pandémie de Covid.