«Les lisières» d'Olivier Adam, périphérie et noyau dur

Par

Avec Les Lisières, son dernier roman, Olivier Adam revient dans la banlieue où il a grandi, cette périphérie en passe de devenir centre réel du pays. Explore aussi ses exils intérieurs. Et lui, qui si souvent a paru se tenir au bord de ses livres, va cette fois à l’essentiel. Extrait en fin d'article.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Olivier Adam ? C’est pas un peu best-seller pour dames, la gauche sans se fatiguer ? »