Les romans de la rentrée littéraire 2012

Parmi plus de 600 nouveaux romans publiés cet automne, ceux de Mathias Enard, Linda Lê, Claro, Christa Wolf, Alessandro Piperno, Salman Rushdie, Martin Winckler, etc. Ci-dessous, l'ensemble de nos critiques, entretiens, rencontres.

Martin Winckler: «Le suicide assisté, acte de liberté»

Par et
Vidéo accessible dans l'article Vidéo accessible dans l'article

Martin Winckler le dit. En souvenir d’André est une fiction, lorsque la mort approche : inéluctable, voulue, aidée ? Le récit est multiple, voix et histoires de ceux qui choisissent de partir. Au moment où paraît le roman, la commission Sicard sur la fin de vie, initiée par François Hollande, commence ses auditions. Comme souvent, la littérature anticipe le législatif en devenir. Entretien vidéo et extrait.

Avec Claro, Littérature Souvent Dérange

Tous les diamants du ciel, le nouveau roman de Claro, est un livre-monde qui tisse les faits divers, l’histoire et la fiction, du “pain maudit” de Pont-Saint-Esprit à la lune en passant par un Summer of love sous acide, les expérimentations de la CIA et la foire au sexe de Copenhague – sans jamais se perdre dans le délire. Entretien vidéo, lecture et extrait.

Christa Wolf, Eugen Ruge: des murs et des anges

Par
 © Petra Dzierzon 2011 © Petra Dzierzon 2011

Dernier livre de la célèbre romancière est-allemande, Villa des anges est un concentré de vie, de réflexion, de résistance, sur fond de séjour américain. Première œuvre d’Eugen Ruge, Quand la lumière décline est une saga familiale en noir, gris et rouge, revisitant trois générations d’Est-Allemands, de 1952 à 2001. Où la réunification n’est pas synonyme de bonheur. Extraits des deux romans en fin d’article.

Festival Mediapart: Christine Angot retrouvée

Par

Christine Angot est invitée au Festival littéraire de Mediapart, le 1er octobre. Son livre, Une semaine de vacances, est l'un des événements de cette rentrée littéraire. Il fascine, révulse mais n'indiffère pas. À Mediapart, certains l'ont adoré, d'autres détesté. Antoine Perraud a expliqué pourquoi il n'y voit qu'« une impasse littéraire ». Ci-dessous, Dominique Conil détaille le plaisir de découvrir « un grand texte ».

Festival Mediapart: Christine Angot, sous l'estomac

Par

Christine Angot est invitée au Festival littéraire de Mediapart, le 1er octobre. Son livre, Une semaine de vacances, est l'un des événements de cette rentrée littéraire. Il fascine, révulse mais n'indiffère pas. À Mediapart, certains l'ont adoré, d'autres détesté. Dominique Conil a détaillé le plaisir de découvrir « un grand texte ». Ci-dessous, Antoine Perraud explique pourquoi il n'y voit qu'« une impasse littéraire ».

Eugenia Almeida, Patricio Pron: la nouvelle génération argentine

Par
Eugenia Almeida © DR Eugenia Almeida © DR

Ils ont moins de 40 ans, ils sont argentins, ils ont grandi sous la dictature qui s’est achevée avant leur adolescence. À partir d’un arrêt de bus et d’un couple de passage, Eugenia Almeida – invitée du festival de Mediapart le 1er octobre – fait resurgir l’essence même du régime militaire. À partir d’un fait divers campagnard, Patricio Pron retrouve la mémoire et «élucide le passé de ses parents».

Le Chili au révélateur de la fiction

Avec Personnages secondaires, le romancier Alejandro Zambra interroge la mémoire impossible du Chili des années 1980, celle d’une enfance sous Pinochet, en regard de ce qu’est devenu son pays, en faisant de la fiction une manière d’accéder à la réalité et non sa négation. Entretien vidéo avec l’auteur et premières pages du roman.

Philippe Djian prix Interallié avec “Oh…”

“Oh…”, le dernier roman de Philippe Djian ne parle pas de viol, il parle de l’après. Pour autant que l’histoire ou la psychologie des personnages aient pour lui une importance : ce qui l’intéresse, dit-il, c’est saisir la langue d’un moment particulier, celui du récit, l’écriture qui changera radicalement la perspective du lecteur. Entretien vidéo et extrait.

Tom McCarthy : la littérature comme « orgie générale »

Tom McCarthy, le 23 août 2012. © C. M. Tom McCarthy, le 23 août 2012. © C. M.

C de Tom McCarthy est un dé-lire, un démontage du texte. Rencontre avec un romancier dont l'ambition est de proposer une « archéologie de la littérature » définie comme une « orgie générale ». Entretien vidéo, lecture (sagement) « pornographique » et extrait du livre en pdf.

« Moi, Jean Gabin », ou la gloire tardive de Goliarda

Par
 © DR © DR

Moi, Jean Gabin est un récit fantasque et énergétique de Goliarda Sapienza. Fille de révolutionnaires et résistants antifascistes, enfant des bas-fonds de Catane, actrice du cinéma néo-réaliste, internée, appelée à l’écriture comme d’autres à Dieu, elle est un stupéfiant exemple de résilience littéraire et femme libre, tellement. Extrait en fin d’article.

Santiago H. Amigorena : son chagrin, notre bonheur !

Par
 © DR © DR

La Première Défaite est le plus beau récit d’amour que l’on puisse lire en cette rentrée. Furieusement introspectif mais aux antipodes du moi-je. Avec Santiago H. Amigorena, une diaspora à lui tout seul, on voyage de l’île Saint-Louis au Cabo Polonio, on navigue de politique en poésie, on revisite le début des années 80, on vibre, on rit beaucoup, on s’émeut. Le tango est en fond, le point d’incandescence simple : Philippine l’a quitté. Extrait.

Mathias Énard en ravaudeur avisé de la Méditerranée

Par

22 août, date officielle du début de la rentrée des livres, des centaines de romans et une première station sur un chaînon marquant :  Rue des Voleurs. Forçat inspiré de l'impossible raccommodage Nord-Sud, Mathias Énard, en un roman aussi puissant que lancinant, se met avec maestria, pertinence et sincérité dans la peau de Lakhdar, un jeune Marocain guignant l'Espagne.

« Leçons de nu » : pectoraux, politique et littérature du risque

Par

Dans une auto-fiction retorse, Walter Siti, universitaire renommé, met en scène Walter Siti, universitaire obscur, homosexuel obsédé par les corps bodybuildés. Mise à nu des désirs, de l’amour, des carrières et d’une société déliquescente qui fit scandale lors de sa parution. Extrait en fin d’article.

Jérôme Ferrari ( prix Goncourt 2012) et Patrick Deville ( prix Femina 2012): la tentation du démiurge

Par

Jérôme Ferrari, prix Goncourt, refait un monde à partir d'un bar corse, Saint-Augustin en voix off. Patrick Deville, prix Femina, en une fausse biographie relax et lettrée, retrace l'existence d'Alexandre Yersin, découvreur tout terrain, disciple de Pasteur, qui invente un monde. Extraits des livres en fin d’article.

Laurent Binet, tout petit gonzo socialiste

Par

Rien ne se passe comme prévu. Hélas, si. Rumeurs diverses, précisions de l’auteur, embargo, mystère entretenu, bonnes feuilles au Nouvel Obs. Nous y voici : alors, ce livre sur les coulisses de la campagne de Hollande... décryptage ou enfumage ?

«Les lisières» d'Olivier Adam, périphérie et noyau dur

Par
 © DR © DR

Avec Les Lisières, son dernier roman, Olivier Adam revient dans la banlieue où il a grandi, cette périphérie en passe de devenir centre réel du pays. Explore aussi ses exils intérieurs. Et lui, qui si souvent a paru se tenir au bord de ses livres, va cette fois à l’essentiel. Extrait en fin d'article.

Sylvie Taussig ou comment résister à l’enchantement de Paris

Un monstre », « deux millions de signes, cinq ans d’écriture, six de gestation, 1 776 pages entre les mains du lecteur : Dans les plis sinueux des vieilles capitales est plus qu’un pavé ; c’est un roman qui se refuse et sa réception s’annonce aussi sinueuse que le promet son titre. Entretien vidéo avec l’auteur et très long extrait du roman en fin d’article.

Caroline de Mulder: stilettos et real politik en Ouzbékistan

Par

La narratrice de Nous, les bêtes traquées, est une créature vacillante, au langage bousculé, accompagnant passionnément l’avocat qui travaille pour une ONG. Son handicap : elle ne peut pas pleurer. Il y aurait de quoi, pourtant. Caroline de Mulder est l’une des invitées du Festival littéraire de Mediapart, le 1er octobre.

Julia Deck: Viviane Elisabeth Fauville, dit-elle

Par

Jeu de piste, jeu d'identités, roman policier, scènes de vie ordinaires : dans son premier roman, Viviane Élisabeth Fauville, Julia Deck – invitée du Festival littéraire de Mediapart le 1eroctobre – passe avec ironie d'un registre à l'autre. Un psychanalyste est retrouvé baignant dans son sang... mais c'est plutôt des errements d'une femme dont il s'agit.

François Cusset, Thierry Hesse: révoltes et rendez-vous manqués

Par
 © DR © DR

L’historien des idées François Cusset – l’un des invités du festival littéraire de Mediapart, le 1er octobre – ouvre son premier roman sur une flamboyante insurrection parisienne. Et ce qui ne la suit pas. Thierry Hesse s’attache, lui, aux parcours de deux frères et revisite Metz. L’un et l’autre travaillent le thème du manquement, politique, social ou affectif. Extraits.

Tous les articles