Laurent Binet, tout petit gonzo socialiste

Par

Rien ne se passe comme prévu. Hélas, si. Rumeurs diverses, précisions de l’auteur, embargo, mystère entretenu, bonnes feuilles au Nouvel Obs. Nous y voici : alors, ce livre sur les coulisses de la campagne de Hollande... décryptage ou enfumage ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le livre de Laurent Binet sur les coulisses de la campagne de François Hollande n’est pas indigne, il comporte son lot de ce que l’on peut appeler l’insolence de connivence, type Petit journal,  de mini-épisodes à la Twitter, de politiques croqués, il n’évite pas les vraies questions, même si, récit enlevé oblige, elles ne font que passer. Oui, oui, on y croise Valls, très Valls, Moscovici, Valérie Trierweiler en madone du Strepsil, des rédacteurs de discours plus affriolants que Guaino, Montebourg en impériale voiture-balai, Mélenchon en faire-valoir de gauche. Et le livre refermé, on a l’impression d’avoir lu un texte que ne renierait pas un service de communication intelligent.