Léonora Miano imagine une utopie afropéenne

Par

Dans son dernier livre, l’écrivaine Léonora Miano poursuit son sillon à la fois politique et littéraire pour dessiner un monde « post-occidental » et « post-raciste ». Une réflexion autour de la notion peu usitée d'« Afropea ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Au réel anxiogène qui est le nôtre, opposons la radicalité d’une voie neuve, qui remette en cause nos présupposés, nos habitudes. Afropea offre cela, je me propose de montrer comment elle congédie la mélancolie coloniale qui habite la France. »