Les batailles de l'ubérisation en Europe

Mediapart consacre régulièrement enquêtes et reportages à l'« ubérisation » de secteurs du travail en France. En écho, nous avons voulu offrir un éclairage à ces nouveaux mouvements sociaux qui, aux quatre coins de l'Europe, tentent de contrer la précarisation du monde du travail, et mener la bataille contre ces géants de la « nouvelle économie ». Une série en cinq épisodes, de Londres à Bruxelles, de la Pologne à l'Espagne.

En Belgique, Deliveroo gagne la première manche

Par Cédric Vallet
Un coursier Deliveroo, le 7 avril 2017 à Paris. © Reuters / Charles Platiau. Un coursier Deliveroo, le 7 avril 2017 à Paris. © Reuters / Charles Platiau.

Manifestations, grèves, occupation. Des coursiers belges ont tout tenté face à Deliveroo. Ils ont perdu. Mais le conflit s’est déplacé sur le terrain juridique. L’entreprise a-t-elle le droit d’imposer le statut d’indépendant à l’ensemble des livreurs à vélo ? L’enjeu est crucial pour le droit du travail belge… et au-delà.

A Londres, Uber est en difficulté

Par
Un taxi traditionnel à Londres, le 24 septembre 2017. © Reuters / Eddie Keogh Un taxi traditionnel à Londres, le 24 septembre 2017. © Reuters / Eddie Keogh

La justice britannique a donné raison à un groupe de chauffeurs contre l’entreprise californienne, à deux reprises depuis octobre 2016. Au centre de l’action en justice se trouve le droit des chauffeurs à un salaire minimum et à des congés payés. Deuxième volet de notre série sur les batailles de l'ubérisation en Europe.

Avec les «Kellys», les femmes de ménage espagnoles sortent de l’ombre

Par
Une femme de ménage à Madrid en mai 2011. © Paul Hanna / Reuters Une femme de ménage à Madrid en mai 2011. © Paul Hanna / Reuters

Elles sont environ 2 000 femmes dans toute l’Espagne à se battre contre la précarité de leur secteur, exacerbée par la récente réforme du code du travail. Preuve de leur succès, une « loi Kellys » est en débat au Congrès des députés. Troisième volet de notre série sur les mouvements de précaires en Europe.

En Allemagne, les travailleurs d’Amazon trouvent des soutiens

Par

De Berlin à Leipzig, la campagne « Make Amazon Pay » tisse des solidarités entre activistes des gauches alternatives et travailleurs précaires dans les entrepôts Amazon du pays. Quatrième volet de notre série sur les batailles de l’ubérisation en Europe.

«Les classes populaires sont toujours majoritaires en Europe»

Par
Des ouvriers d'Amazon à Wroclaw (Pologne), en décembre 2015. © Reuters / Kacper Pempel Des ouvriers d'Amazon à Wroclaw (Pologne), en décembre 2015. © Reuters / Kacper Pempel

Dans un essai publié l'an dernier, trois sociologues français plaident pour penser l’Europe depuis les classes sociales, à l’encontre des discours qui tendent à mettre en concurrence les États comme les travailleurs. Un mouvement social européen est-il possible ? Dernier volet de notre série sur les mouvements anti-précarité à travers le continent.