Série Les «Rafale Papers»

© Georges Gobet / AFP

L’Agence française anticorruption (AFA) a découvert qu’en marge du contrat à 7,8 milliards des Rafale vendus en 2016 par la France à l’Inde, Dassault a engagé 1 million d’euros en faveur d’un intermédiaire poursuivi pour blanchiment. Mais l’AFA a enterré le dossier. Une enquête de Mediapart sur une affaire d’États qui met aussi en cause la justice et les autorités politiques.

Tous les épisodes

«Rafale Papers»: une affaire d’Etats enterrée

Épisode 1

L’Agence française anticorruption (AFA) a découvert qu’en marge du contrat à 7,8 milliards des Rafale vendus en 2016 par la France à l’Inde, Dassault a engagé 1 million d’euros en faveur d’un intermédiaire poursuivi pour blanchiment. Mais l’AFA a enterré le dossier. Premier volet de l’enquête de Mediapart.

«Rafale Papers»: Macron, Hollande et une justice anticorruption aveugle

Épisode 2

L’ex-patronne du Parquet national financier, Éliane Houlette, a classé l’affaire de la vente des Rafale à l’Inde contre l’avis d’un de ses adjoints chargé du dossier. Les noms des deux derniers présidents apparaissent dans le dossier. Il fallait « préserver les intérêts de la France », a justifié la magistrate.

« Rafale Papers » : les documents qui font trembler l’Inde et la France

Épisode 3

Après que Dassault et Thales ont versé des millions de commissions occultes à un intermédiaire poursuivi pour blanchiment, les industriels ont obtenu que les clauses anticorruption soient retirées des annexes à l’accord sur les Rafale signé en septembre 2016 par Jean-Yves Le Drian.

«Rafale Papers»: l’ONG Sherpa dépose une nouvelle plainte pour «corruption» pour que la justice ouvre une enquête

Épisode 4

À la suite des révélations de Mediapart sur la vente des trente-six chasseurs Rafale à l’Inde, l’ONG anticorruption Sherpa a déposé une plainte avec constitution de partie civile pour tenter d’obtenir l’ouverture d’une information judiciaire dans cette affaire d’États ultrasensible.

« Rafale Papers » : les « factures bidon » du système Dassault

Épisode 5

Mediapart publie les fausses factures présumées qui ont permis à Dassault de verser au moins 7,5 millions d’euros de commissions occultes à un intermédiaire pour décrocher le mégacontrat des Rafale en Inde. Malgré ces documents, la police fédérale indienne a choisi d’enterrer l’affaire.

« Rafale Papers » : la justice ouvre une enquête, un nouveau cadeau de Dassault découvert

Épisode 6

Selon nos informations, une information judiciaire pour « corruption » et « favoritisme » a enfin été ouverte sur la vente des Rafale à l’Inde. Mediapart révèle aussi que Dassault a fait une énorme faveur financière à son partenaire local Anil Ambani, très proche du premier ministre indien.

« Rafale Papers » : l’intermédiaire de Dassault s’est offert un haut gradé indien

Épisode 7

Sushen Gupta, l’intermédiaire qui a touché des millions pour aider Dassault à vendre 36 Rafale à l’Inde, a rémunéré un ancien haut gradé de l’armée indienne, ainsi que sa fille via des sociétés offshore, sous couvert de prestations et de factures douteuses. Les intéressés répondent que tout était légal.

Autres séries dans la rubrique "International"

Quatre visages d’une Chine en mutation

International — 5 épisodes

Comment le Parti communiste chinois est-il passé du statut d’allié objectif du capitalisme occidental (avec les élites économiques occidentales en première ligne) à celui de menace existentielle pour les démocraties libérales (avec les élites militaires et sécuritaires en première ligne) ? Récit de...

Xi Jinping, le prince rouge de la renaissance

Épisode 5

Sur les routes du triangle du lithium

International — 3 épisodes

Dans les territoires andins d’Argentine, de Bolivie et du Chili se trouvent les plus grandes réserves de lithium du monde. Le métal est notamment convoité par l’industrie automobile pour les batteries de voitures électriques. Mais pour ceux qui vivent dans ce triangle du lithium, à plus de 3 000 mèt...

Luttes paysannes africaines

International — 4 épisodes

Lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique subsaharienne : c’est devenu, depuis la pandémie de Covid-19, la guerre en Ukraine et la hausse du prix du blé, le credo des bailleurs de fonds internationaux et pays occidentaux, dont la France. Mais leur discours ne correspond pas à la réalité, dép...