Notre série: à bord de l’«Ocean Viking»

Mediapart a embarqué pour plusieurs semaines sur le navire de SOS Méditerranée. Lundi 11 janvier 2021, l’ONG a repris ses opérations de secours à un moment où, au large de la Libye, peu de bateaux sont en mesure de porter secours aux migrants.

Sauvetages en Méditerranée: l’«Ocean Viking» reprend la mer

Par
Sur le pont de l’«Ocean Viking», le 4 juillet 2020. © Shahzad ABDUL / AFP Sur le pont de l’«Ocean Viking», le 4 juillet 2020. © Shahzad ABDUL / AFP

Mediapart embarque pour plusieurs semaines sur le navire de SOS Méditerranée. Lundi 11 janvier, l’ONG est repartie après cinq mois d’immobilisation imposée par l'Italie. Elle reprend ses opérations de secours à un moment où, au large de la Libye, peu de bateaux sont en mesure de porter secours aux migrants.

A bord de l’«Ocean Viking», ces femmes et ces hommes au secours des migrants

Par
Lors des entraînements aux opérations de sauvetage. © NB Lors des entraînements aux opérations de sauvetage. © NB

Le navire humanitaire de l’association SOS Méditerranée a repris la mer le 11 janvier 2021 pour mener ses opérations de sauvetage en Méditerranée centrale. Entre trajectoires personnelles, envie d’agir et « destinée », les membres de l’équipage ont chacun une bonne raison d’être à bord.

Une première opération de sauvetage de 119 migrants réussie pour l’«Ocean Viking»

Par
L'Ocean Viking au secours d'une embarcation en détresse au large des côtes libyennes, le 21 janvier 2021. © NB L'Ocean Viking au secours d'une embarcation en détresse au large des côtes libyennes, le 21 janvier 2021. © NB

Jeudi 21 janvier, le navire humanitaire Ocean Viking a porté secours à une embarcation en détresse au large des côtes libyennes, dans les eaux internationales. 119 personnes ont été secourues, dont des femmes, des enfants et deux bébés, principalement originaires d’Afrique subsaharienne. 

374 migrants secourus en 48 heures: et l’«Ocean Viking» prit vie

Par
Un groupe de femmes secourues par SOS Méditerranée fêtent leur arrivée à bord de l’Ocean Viking. © NB / Mediapart Un groupe de femmes secourues par SOS Méditerranée fêtent leur arrivée à bord de l’Ocean Viking. © NB / Mediapart

Après une première opération de sauvetage de migrants réussie, jeudi, le navire humanitaire de SOS Méditerranée a porté secours à trois autres embarcations en détresse le lendemain. Des femmes et de nombreux enfants ont ainsi rejoint le bateau, créant une ambiance toute particulière à bord.

L’«Ocean Viking» a débarqué en Sicile

Par
Le soulagement à bord de l'«Ocean Viking», qui s’est vu attribuer un port sûr. © NB Le soulagement à bord de l'«Ocean Viking», qui s’est vu attribuer un port sûr. © NB

Après plusieurs demandes formulées aux autorités maltaises et italiennes, le navire humanitaire Ocean Viking, transportant 373 migrants secourus en Méditerranée centrale cette semaine, a été accueilli au port sicilien d’Augusta, lundi 25 janvier.

«Ocean Viking»: en Libye, les violences sexuelles détruisent les femmes migrantes

Par
Des femmes migrantes à bord de l’« Ocean Viking ». © SOS Méditerranée Des femmes migrantes à bord de l’« Ocean Viking ». © SOS Méditerranée

À bord de l’Ocean Viking, de nombreuses femmes originaires d’Afrique subsaharienne témoignent des violences sexuelles, de la torture et des humiliations subies en Libye. Celles-ci semblent être désormais généralisées et viennent s’ajouter à un parcours migratoire déjà éreintant.

Interceptée par les garde-côtes libyens, elle finit par traverser mais perd son bébé

Par
L'embarcation où se trouvait Germaine après son interception par les garde-côtes libyens. © NB L'embarcation où se trouvait Germaine après son interception par les garde-côtes libyens. © NB

Germaine* a été secourue par le navire humanitaire lors de sa seconde tentative en Méditerranée. À la première, le 20 janvier, son embarcation en détresse avait été interceptée par les garde-côtes libyens. Enceinte de presque deux mois, violentée par des passeurs, elle a perdu son bébé.

«Ocean Viking»: 424 migrants secourus en trois jours, une femme enceinte évacuée

Par
L'évacuation par hélicoptère d'une femme enceinte qui était à bord de l'Ocean Viking (vidéo dans l'article). © NB L'évacuation par hélicoptère d'une femme enceinte qui était à bord de l'Ocean Viking (vidéo dans l'article). © NB

Après une première mission de sauvetage en Méditerranée centrale du 11 au 25 janvier, l’Ocean Viking a repris la mer mardi 2 février. Quatre sauvetages, dont un assez critique, ont été opérés en 48 heures. 424 personnes ont ainsi été secourues et une femme enceinte, qui pouvait « mourir à tout instant », a dû être évacuée en urgence par hélicoptère ce samedi.

L’«Ocean Viking» va de nouveau débarquer au port d’Augusta en Sicile

Par
Les migrants secourus par l'« Ocean Viking » à l'annonce du débarquement à venir en Sicile, le 7 février 2021. © NB Les migrants secourus par l'« Ocean Viking » à l'annonce du débarquement à venir en Sicile, le 7 février 2021. © NB

422 migrants secourus par l’Ocean Viking vont pouvoir débarquer au port d’Augusta, en Sicile, probablement dès lundi 8 février. Le navire arrivera sur place en début de soirée et passera la nuit au mouillage. Au moins huit cas de Covid-19 ont été détectés à bord et ont été placés à l’isolement.

Kidnappings, torture et esclavage: pourquoi les migrants font tout pour fuir «l’enfer libyen»

Par
Des migrants secourus par l'«Ocean Viking» et soulagés d'avoir quitté la Libye pour l'Europe. © NB Des migrants secourus par l'«Ocean Viking» et soulagés d'avoir quitté la Libye pour l'Europe. © NB

À bord de l’Ocean Viking, femmes et hommes migrants ont fait état des nombreux abus et sévices qui leur sont infligés en Libye, entre maltraitance, torture et travail non rémunéré. Beaucoup ont décidé de traverser la Méditerranée pour tenter d’y échapper.

A bord de l’«Ocean Viking», pourquoi les mineurs non accompagnés ont fui leur pays

Par
Ahmed, un jeune Érythréen, a fui la dictature de son pays dans l'espoir d'un avenir meilleur en Europe. © NB Ahmed, un jeune Érythréen, a fui la dictature de son pays dans l'espoir d'un avenir meilleur en Europe. © NB

Lors de ses deux rotations en 2021, du 11 au 25 janvier, puis du 2 au 7 février, l’Ocean Viking a recueilli 254 mineurs non accompagnés, soit près du tiers des personnes secourues. Certains fuient la dictature de leur pays, la pauvreté ou un mariage forcé, d’autres aspirent à la mobilité. Ils embarquent seuls à bord de canots pneumatiques dans l’espoir d’une vie meilleure.