« Il nous reste la colère » : la lutte des anciens de Ford au cinéma

Deux ans après la fermeture de l’usine Ford à Blanquefort, sort un documentaire intitulé « Il nous reste la colère » qui raconte, avec humanité et justesse, la lutte infructueuse d’ouvriers attachés à leur usine. Au cinéma depuis le 7 décembre. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Des réunions syndicales qui se suivent et se ressemblent. Une multinationale déterminée à fermer son usine, quitte à saboter les offres de reprise. Des délégués interministériels qui multiplient les promesses au téléphone, dans le vent. Des espoirs douchés, des grèves peu suivies et, à la fin, une usine qui ferme.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal