Discriminations

Discrimination sexuelle au travail : la justice tape fort

Deux grosses entreprises, Publicis et le Crédit foncier, viennent d’être condamnées pour « discrimination sexuelle au travail », peine assortie pour la première fois d’un demi-million d’euros d’indemnités à verser. Un avocat salue « de grandes avancées » dans la lutte contre les inégalités au travail.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le long chemin vers l’égalité salariale est parfois pavé de victoires judiciaires. Deux tribunaux ont rendu récemment en appel, en mai puis juin dernier, des décisions saillantes en matière de discrimination au travail. La première, en reconnaissant implicitement le caractère « systémique » de la discrimination en raison du sexe dans une entreprise, le Crédit foncier. La seconde, en attribuant une réparation de 500 000 euros à une ex-salariée discriminée chez Publicis, géant de la communication. « Un montant record, à ma connaissance », se félicite son avocat, Xavier Sauvignet.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

#FREEMORTAZA

Depuis le 7 janvier 2023 notre confrère et ami Mortaza Behboudi est emprisonné en Afghanistan, dans les prisons talibanes.

Nous ne l’oublions pas et réclamons sa libération.

En savoir plus sur #FREEMORTAZA