2012, année de tous les dangers

Par
Les pays européens doivent lever plus de 800 milliards d'euros cette année. L'Europe ayant échoué à trouver une réponse convaincante à la crise, les pressions des marchés ne peuvent que s'accentuer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La trêve risque d'être de courte durée. Dès les premiers jours de l'année, la question de la dette européenne va revenir, plus angoissante que jamais. Pour l'ensemble de l'année, les pays européens doivent trouver plus de 800 milliards d'euros pour refinancer la dette publique. Sans compter les besoins des banques européennes, estimés entre 200 et 300 milliards d'euros. Tout est donc en place pour que les pressions, chantages et bagarres se multiplient sur les marchés obligataires européens, sous la haute surveillance des agences de notation.