Fonds d'investissement: accord secret et mauvaises manières

Deux fonds d'investissement auxquels Mediapart avait consacré une longue enquête, Atria et Massena, viennent de conclure un accord secret mettant un terme à leur confrontation judiciaire. Epilogue révélateur de l'opacité de la vie financière parisienne.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Engagés depuis de longs mois dans une confrontation judiciaire rugueuse, deux fonds français d'investissement, Atria Capital Parteners et Massena Capital Partners, ont annoncé vendredi 1er avril qu'ils avaient décidé de suspendre leurs hostilités (ici leur communiqué). Alors que le tribunal de commerce de Paris était appelé à trancher prochainement leur différend, ils ont choisi d'interrompre cette procédure et de trouver entre eux un compromis. Mettant en scène des acteurs économiques inconnus du grand public, cette affaire en dit pourtant long sur les mœurs financières souvent opaques de la place de Paris. Si la justice n'aura donc pas son mot à dire, elle risque d'ailleurs d'avoir d'autres suites. D'abord, Atria est entré peu après en crise, deux cadres dirigeants choisissant de partir pour «divergence stratégique ». Ensuite, l'Autorité des marchés financiers (AMF) examine l'affaire de près.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal