Le chômage a plombé tout le quinquennat

La fameuse « inversion de la courbe » ne s’est pas matérialisée. Depuis 2012, Pôle emploi compte 25 % d’inscrits en plus. Et les moins bien lotis sont toujours plus exposés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est la promesse qui a plombé le quinquennat. Dans les premiers mois de sa présidence, sur le plateau du 20 heures de TF1 le 9 septembre 2012, puis lors de ses vœux du 31 décembre, François Hollande s’était publiquement fixé un objectif : « Inverser la courbe du chômage. » À l’époque, il pensait tenir sa promesse en un an. Faute de résultat, le chef de l’État l’a réitérée, en décalant le délai qu’il s’était fixé. Lors de son interview télévisée du 14 juillet 2015, et encore quelques jours plus tard devant l’association de la presse présidentielle : promis, il ne serait candidat en 2017 que s’il parvenait à « faire diminuer le chômage suffisamment longtemps pour que ce soit suffisamment crédible » en 2016. « S’il n’y a pas de résultat, il ne peut pas y avoir de crédibilité sur une candidature », avait-il assuré devant les journalistes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié