Airbus: Le Maire dénonce le parachute doré "excessif" de Tom Enders

Par
L'enveloppe globale de près de 40 millions d'euros que devrait percevoir Tom Enders, le président exécutif d'Airbus, après son départ atteint un montant "manifestement excessif", estime le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dans un entretien à paraître mercredi dans Les Echos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'enveloppe globale de près de 40 millions d'euros que devrait percevoir Tom Enders, le président exécutif d'Airbus, après son départ atteint un montant "manifestement excessif", estime le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dans un entretien à paraître mercredi dans Les Echos.