« Management de terreur et d’intimidation » chez Carso, le leader de l’analyse de l’eau

Par

Un audit commandé par les élus du personnel de cette entreprise lyonnaise de 800 salariés documente de nombreux dysfonctionnements. Des errements et des manquements déjà dénoncés depuis 2019 par la médecine du travail et l’inspection du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rencontrer une telle unanimité dans la réprobation est chose rare, même dans le monde du travail. Depuis deux ans, l’entreprise Carso LSEHL (pour « laboratoire santé environnement hygiène »), qui se présente comme le leader français des analyses de l’eau et de l’environnement, et emploie huit cents salariés environ, est la cible de critiques répétées des acteurs mandatés pour le surveiller.