La cuisine fiscale d’Alain Ducasse

Par et

Symbole de la gastronomie française, le chef aux 19 étoiles, devenu citoyen de Monaco en 2008, optimise sa fiscalité grâce à un contrat belgo-monégasque lié à ses activités en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alain Ducasse est un monument de la gastronomie française. Deuxième chef le plus étoilé de la planète (19 macarons) et seul doté de trois restaurants triplement étoilés (à Monaco, Paris et Londres), le cuisinier et homme d’affaires de 59 ans a créé un petit empire baptisé « Ducasse Paris », qui pèse 80 millions d’euros de chiffre d’affaires et supervise 25 établissements gastronomiques dans sept pays, dont le Jules Verne, au deuxième étage de la tour Eiffel. Le groupement entre les entreprises Elior et Ducasse devrait savoir demain s’il remporte ou non le renouvellement de la concession de ce restaurant emblématique, où les couples Trump et Macron ont dîné le 17 juillet dernier, assurant au chef une publicité planétaire.