Gabriel Zucman: « La seule réponse à l'affaire Cahuzac, s'attaquer aux paradis fiscaux »

Par

Dans un entretien à Mediapart, Gabriel Zucman, chercheur spécialiste des paradis fiscaux, exhorte François Hollande à « prendre le leadership d'une coalition de pays européens » pour en finir avec le secret bancaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Gabriel Zucman, doctorant à l'École d'économie de Paris, est spécialiste des paradis fiscaux. Il est l'auteur d'une étude retentissante, publiée en 2011, sur « la richesse manquante des Nations », dans laquelle il chiffrait à 6 000 milliards d'euros le montant des placements des ménages dans les paradis fiscaux (lire sous l'onglet Prolonger). Dans un entretien à Mediapart, cet économiste exhorte François Hollande à « prendre le leadership d'une coalition de pays européens » pour en finir avec le secret bancaire en Suisse et dans d'autres paradis fiscaux : « C'est la seule réponse raisonnable à l'affaire Cahuzac », juge-t-il.

L'affaire Cahuzac montre-t-elle une évolution de la Suisse en matière de secret bancaire ?
Non. S'il n'y avait pas eu l'enregistrement sur un téléphone portable de la voix de Jérôme Cahuzac, que Mediapart a diffusé, l'existence du compte n'aurait jamais été révélée. Le secret bancaire suisse reste intact, hormis ces cas exceptionnels.