ArcelorMittal renonce à l'usine Ilva en Italie, Rome proteste

Par
ArcelorMittal a annoncé lundi qu'il résiliait son offre de rachat de l'aciérie italienne Ilva, estimant ne plus bénéficier d'une protection juridique contre d'éventuelles poursuites pénales liées à la pollution du site, qui aurait entraîné des centaines de cancers ces dernières années.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ROME (Reuters) - ArcelorMittal a annoncé lundi qu'il résiliait son offre de rachat de l'aciérie italienne Ilva, estimant ne plus bénéficier d'une protection juridique contre d'éventuelles poursuites pénales liées à la pollution du site, qui aurait entraîné des centaines de cancers ces dernières années.