« Les intérimaires construisent le Grand Paris et on leur marche dessus »

Des intérimaires qui bâtissent les tunnels du Grand Paris pour le compte de l’entreprise de béton Bonna Sabla mènent une grève inédite. Ils réclament une égalité de traitement avec les salariés embauchés, alors qu’un énième plan de sauvegarde de l’emploi a été annoncé pour la fin de l’année. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).– Dans plusieurs entreprises en France, des salariés se mobilisent pour que leurs maigres salaires suivent le cours de l’inflation, qui, en novembre, était chiffrée à 2,8 % sur un an. À l’usine Bonna Sabla, les travailleurs racontent de la même manière les prix à la pompe qui grimpent, les chariots de courses toujours plus chers et les salaires toujours aussi bas. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal